0h13 - 2016 - - France
De : Virginie Barré
Le rêve géométrique est un film sans dialogue. Le film est chorégraphié, presque dansé. Chaque groupe possède son propre fonctionnement. Certains groupes interagissent, se partagent un même espace. Des groupes ou personnes sont statiques (répartis en rêveurs, dormeurs, guetteurs) d’autres très mobiles (les « traversants», les joueurs de ballon, les gymnastes, les flottants, les marcheurs de l’eau.)
Cette succession de scènes donne un élan narratif au survol d’une âme au-dessus de cette plage. Observant la vie de ces groupes, elle s’élève à nouveau vers l’au-delà.




Virginie Barré se concentre sur un espace unique, celui de la plage du Ris à Douarnenez, dans le Finistère, en Bretagne. Le rêve géométrique veut sublimer ce paysage, transformer sa représentation afin qu’il devienne plus qu’un paysage. L’artiste va l’utiliser comme un matériau, un élément plastique au même titre que la résine, le bois, le tissu et autres matériaux nécessaire à la réalisation des costumes et objet du décors. Cette plage deviendra au sens propre comme au sens figuré la toile du tableau sur lequel vont apparaître les mouvements et formes géométriques. C’est à la fois le lieu de l’action et le réceptacle des formes « mondrianesques » proposées par Virginie Barré. Ce film nous propose de décaler notre regard, de regarder cet espace sablonneux et rocheux comme un tableau de maître. Rêvons ensemble qu’après Le rêve géométrique la plage du Ris reste dans notre mémoire collective une plage, mais aussi une forme géométrique…
Patrice Goasduff
Co producteur
Hélàs, ce film n'est plus à l'affiche...