Le Club
Aujourd'hui
L'homme qu'on aimait trop (18h00)Under the skin (21h00)
Tous les films
Zero Theorem Jersey Boys Certains l'aiment chaud Under the skin L'homme qu'on aimait trop Black Coal Jimmy's Hall Le conte de la princesse Kaguya La ritournelle Des chevaux et des hommes
Of horses and men
Le procès de Viviane Amsalem Maestro Palo Alto Jeux interdits Le prénom Winter sleep Du goudron et des plumes La mort aux trousses
Jeune public
Le conte de la princesse Kaguya Jeux interdits
Evenement(s)
Le prénom

L'homme qu'on aimait trop

jeu 24/07 à 18h00
ven 25/07 à 21h00
sam 26/07 à 21h00
dim 27/07 à 18h00
lun 28/07 à 14h30
mar 29/07 à 21h00
film français d’André Téchiné avec Guillaume Canet, Catherine Deneuve, Adèle Haenel
[Version française, 1h56,2014]

1976. Après l’échec de son mariage, Agnès Le Roux rentre d’Afrique et retrouve sa mère, Renée, propriétaire du casino Le Palais de la Méditerranée à Nice. La jeune femme tombe amoureuse de l’homme de confiance de Renée, Maurice Agnelet, un avocat de dix ans son aîné. Maurice a d’autres liaisons. Agnès l’aime à la folie. Actionnaire du Palais de la Méditerranée, Agnès veut vendre sa part de l’héritage familial pour voler de ses propres ailes.  


L’actualité récente inspire une fois encore André Téchiné, comme en 2009 lorsqu’il réalise La Fille du RER. Pour comprendre ce qui se cache derrière le fait divers : le pouvoir, l’argent, la séduction et
surtout les rapports humains.
Première

Le coup de génie de Téchiné est de ne pas charger ce personnage que tout
accable. De l’aimer trop, lui aussi. Agnelet est peut-être un salaud
(relisez les comptes rendus journalistiques du dernier procès, c’est
édifiant) mais le cinéaste le regarde droit dans les yeux. Non pour en
faire un de ces “monstres à visage humain” comme en raffolent les
mauvais films de faits divers, mais simplement un personnage de cinéma.
Et lorsque celui-ci raconte sans la moindre émotion, avec même un léger
rictus, comment il a dû enterrer, sans personne, son frère adoré, il
révèle la plus nue des vérités : il n’a tout bonnement pas d’âme. C’est
pour cela qu’il est si attirant ; il offre un vide à remplir, il est la
page blanche sur laquelle l’illusion romantique d’Agnès va s’échouer.
Les inrockuptibles


Les avis des spectateurs...
Aucun spectateur n'a encore laissé d'avis sur ce film.
Soyez le premier à laisser un avis.




 
Le Club
39 rue Berthelot
Face à la poste et à la mairie
29100 Douarnenez
rép. : 02 98 92 42 54
tél. : 02 98 92 41 94
e-mail. : toiledessai@gmail.com

Informations pratiques